Comment économiser pour l’étude des enfants ?

L’étude des enfants nécessite toujours un grand budget, et cela, dès la préscolaire jusqu’à l’université. Le mieux serait de toujours prévoir à l’avance et de faire des économies petit à petit. Mais comment faire ? Voici quelques moyens d’épargnes que vous pourrez adopter.

Souscrire à un REEE

Le REEE est le moyen d’épargne le plus assuré et le plus avantageux pour le financement des études postsecondaires des enfants. En vous y adhérant, vous serez amené à verser une cotisation annuelle avec une somme de votre convenance. Ce régime est lié étroitement à l’État et à part vos taux d’intérêt, vous bénéficierez également d’un apport gouvernemental. Si vous aviez la possibilité d’effectuer plus de 1200$ par an dès la naissance de l’enfant, à son âge majeur, votre épargne sera doublée et pourrait atteindre jusqu’à 41395$.

Le versement automatique

Bien que chaque foyer essaye d’évaluer ses dépenses mensuelles afin de faire des économies, ce montant reste variable et change constamment, surtout s’il y a des imprévus. Mettre de l’argent de côté est un objectif, mais la concrétisation reste difficile, voire même impossible. La solution serait de parler avec votre agent bancaire et d’ouvrir un compte bloqué où vous verserez une cotisation mensuelle qui sera déduite automatiquement de votre salaire. Vous déterminez vous-même avec votre agent le montant de la cotisation et même si c’est petit, il vous sera toujours utile après plusieurs années.

Contribuer en famille

Économiser pour les études des enfants est une épargne à long terme. Et pour que votre situation ne soit pas trop critique, vous pouvez solliciter l’aide de vos proches, par exemple celui des grands-parents. Par ailleurs, l’enfant pourra aussi contribuer au financement de ses études. Dès qu’il a l’âge de comprendre la situation, l’idéal serait de lui expliquer l’objectif et de l’encourager à participer, par exemple en faisant des économies dans une tirelire. Sinon, vous avez aussi la possibilité de gagner de l’argent et de le mettre de côté en vendant les anciens jouets et vêtements de vos enfants, ainsi que les objets encore en bon état, mais que vous n’utilisez plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.